Oléiculture : Une production prévisionnelle de plus de 22 millions de litres d’huile d’olive
Search
Mercredi 15 Juillet 2020
Journal Electronique

Arbre quasi sacré en Kabylie, l’olivier cristallise un pan important de la culture locale, ressuscitée à chaque nouvelle campagne de récolte. Même quand leurs propriétaires n’habitent plus la campagne, ces derniers n’abandonnent jamais leurs oliviers et reviennent au village pour le ramassage, quand les olives sont chargées de leur précieuse huile.

Le rituel autour de la récolte est bien rodé et nul ne déroge aux règles ancestrales. Tout le monde ne le sait pas, mais la wilaya de Bejaïa est leader dans la production d’huile d’olive à l’échelle nationale, bien que cette culture se pratique en extensif, sur un relief des plus montagneux. L’olivier occupe quelque 58.000 hectares, abritant 5,276 millions d’arbres, dont 4,482 millions sont productifs, selon un bilan dressé en automne 2019. Les variétés les plus cultivées, sont le Chemlel, Azeradj, Tablout, Taksrit et Bouchouk. Cette année, les prévisions de production tablent sur environ 1,10 million de quintaux, presque exclusivement d’olives à huile, soit un rendement de 21,5 quintaux/ha, attendu qu’avec un rendement d’huile de 19,87 litres par quintal il sera obtenu 220.366 hectolitres d’huile.
La récolte, qui a commencé début novembre, est toujours en cours. Pour l’heure, les superficies récoltées s’élèvent à 31.582 hectares, pour une quantité de 765.318 quintaux et 495.847 quintaux triturés, selon le bilan de la Direction des services agricoles établi au 7 janvier passé. Les quantités d’huile obtenues sont de 93.621 hectolitres, soit un rendement de 18,9 litres environ par quintal. Il y a donc encore beaucoup de travail avant de clore la campagne. La trituration des olives, qui commence mi-mars, ne s’achèvera qu’à fin avril. Pour ce faire, la wilaya de Bejaïa dispose d’un réseau d’huilerie assez conséquent, avec un total de 418 unités de transformation, dont 199 huileries traditionnelles (près de la moitié étant toutefois à l’arrêt), 129 sous presse et 90 en chaîne continue, dont la plus importante se situe dans la commune de Bouhamza. Leurs capacités de trituration s’élèvent à 2.210 quintaux par heure.

Une qualité qui s’améliore
S’il semble que l’on se dirige vers une assez bonne année oléicole, le chef de service organisation des productions et des appuis techniques auprès de la Direction des services agricoles (DSA), Abdelhakim Aissat, ne manque pas de relever les problèmes de commercialisation qui se posent à la production d’huile d’olive. En raison, d’une part, de son prix assez élevé (prix plancher à 700 dinars actuellement) sur le marché local, et pour s’écarter des normes qualité (acidité) internationales, pour pouvoir trouver acquérir sur les marchés extérieurs. L’huile d’olive locale a beau être qualifiée comme étant «la meilleure au monde» par ses producteurs, ces derniers devront d’abord résoudre ces équations pour envisager d’imposer leur «label». Pour Abdelhakim Aissat, si on n’arrive pas encore à valoriser convenablement ce produit, c’est parce qu’à la base les producteurs ne sont pas organisés. Un tel processus «passe par la mise en place d’une coopérative, mais on a échoué jusqu’à présent à la concrétiser», avoue-t-il, estimant qu’«on ne s’en sortira pas si les producteurs ne prennent pas conscience de la nécessité de s’organiser». Il estime toutefois qu’à Bejaïa, la qualité de l’huile d’olive produite s’améliore nettement grâce aux efforts accomplis sur toute la chaîne de production. Reste aussi à mieux gérer les déchets issus du pressage de l’olive, qui posent aujourd’hui un problème certain de pollution de l’environnement, mais qui peuvent être recyclés par leur valorisation, à titre d’exemple, comme engrais.
O. M.

  • tebboune-investiture008
  • tebboune-investiture007
  • tebboune-investiture006
  • tebboune-investiture005
  • tebboune-investiture004
  • tebboune-investiture003
  • tebboune-investiture002
  • tebboune-investiture001
  • tebboune-investiture009
  •  tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture010
  • tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture011

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

Ministère de l’Energie
Le Pdg du groupe Sonelgaz, Chaher Boulekhras, présidera, le 15juillet , à 9h, à l’Institut de formation de l’électricité et du gaz de Ben Aknoun (Alger), en présence du ministre de l’Energie, Abdelmadjid Attar, la cérémonie d’installation du comité d’éthique de la Sonelgaz.

Ministère des Ressources en eau
Le ministre des Ressources en eau, Arezki Berraki, est depuis lundi  en visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Saïda.

Ministère de la Solidarité

La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Mme Kirikou Kaouthar, va présider, le  14 juillet , à 10h, à l’Ecole supérieure de la sécurité sociale de Ben Aknoun (Alger), une cérémonie à l’occasion de la Journée nationale de l’enfance.

 

 

Exposition  virtuelle
Sous l’égide du ministère de la Culture, l’Agence algérienne pour le rayonnement culturel (AARC) organise une exposition virtuelle animée par l’artiste plasticien Younès Kouider sur la page facebook

 

Assurance et finance islamique
Sous le patronage du Haut-  Conseil islamique, le 2e Symposium algérien de l’assurance et de la finance islamique aura lieu les 22 et 23 novembre 2020 à Alger.


Salon Import-export

Le salon import-export  interafricain Impex2020 aura lieu du 6 au 8 septembre au Centre international des conférences Abdelatif Rahal d’Alger. 

Djazagro
Le salon professionnel de la production agroalimentaire Djazagro aura lieu du 21 au 24 septembre au Palais des expositions des Pins  Maritimes 

 

Direction de la culture de Tizi Ouzou
La Direction de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou fait part du report du Festival culturel national annuel du film amazigh et du concours du Mohia d’or de la meilleure dramaturge en tamazight. Le délai de dépôt des candidatures à ces deux manifestations est donc prorogé.

Don  de sang
La Fédération   algérienne des  donneurs de sang  lance un appel à  l’ensemble de la  population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire un don de sang

Football

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept