bannière vote
La Une
Search
Samedi 07 Décembre 2019
Journal Electronique

Le chef de l'Etat, Abdelkader Bensalah, a affirmé, jeudi à Sotchi (Russie), que l'Afrique aspirait à "un rôle pionnier" clair en vue de garantir son intégration graduelle dans les échanges commerciaux mondiaux. "Cette intégration doit se faire à travers l'établissement d'un partenariat économique efficient avec les partenaires étrangers, un partenariat à même de drainer les ressources financières et les moyens technologiques devant garantir une croissance économique durable, qui tient compte des considérations de sécurité écologique et des besoins du développement social", a soutenu M. Bensalah, dans son allocution à l'ouverture du 1er Sommet Russie-Afrique.Evoquant les domaines de la formation, la recherche, l'ingénierie et les spécialités techniques et académiques, le chef de l'Etat a souligné "la nécessité de trouver de nouveaux mécanismes pour booster cette coopération, notamment dans les secteurs des technologies modernes". "La contribution de la Russie est appréciable et pourrait nous aider à nous tourner vers de nouveaux horizons en matière de coopération", a estimé M. Bensalah, à ce propos, ajoutant que "les sociétés et entreprises russes sont, sans doute, capables de renforcer cette coopération à travers l'investissement et le lancement de projets communs dans des secteurs prioritaires".Le chef de l'Etat, prend part aux travaux de ce sommet, qui vise à renforcer les relations politiques et économiques entre la Russie et les pays africains, à la tête d'une délégation de haut niveau, composée du ministre des Affaires Etrangères, Sabri Boukadoum, le ministre des Finances, Mohamed Loukal et le ministre de l'Energie, Mohamed Arkab.

Les coordinateurs du Réseau national des registres du cancer sont formels. Le cancer, notamment colorectal, est en augmentation à cause des changements du régime alimentaire. Réunis, Mercredi à l’hôtel El Aurassi (Alger) dans le cadre de la tenue de la 5e rencontre annuelle du Réseau national du cancer, les médecins prônent une stratégie de prévention basée sur le diagnostic précoce et la lutte contre les facteurs d’émergence des pathologies cancéreuses, comme l’alimentation rapide, le tabagisme, le tabagisme passif et l’obésité. Une lutte encouragée par le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière. Dans une allocution, Mohamed Miraoui a affirmé que «notre principal défi est d’avoir des données réelles sur le cancer dans le sillage de la réalisation et l’équipement des centre anticancer et de la formation de la ressource humaine». «Il est nécessaire de se baser sur un système d’information efficace qui permettra d’avoir des données précises autour des types de cancers les plus répandus et d’établir une stratégie de lutte efficace» a-t-il renchéri. «L’exploitation des données de 2017, parvenues au Réseau national, ont révélé de la tendance haussière du cancer partout à cause du vieillissement, d’un rythme de vie néfaste à la santé et de facteurs environnementaux» a-t-il précisé.

Le chef de l'Etat, Abdelkader Bensalah, affirmé mardi que toutes les conditions étaient réunies pour aller vers un scrutin présidentiel, le 12 décembre prochain, "notamment à la faveur de la concrétisation de la plus grande partie des revendications exprimées par notre peuple lors de son Hirak pacifique et civilisationnel". Dans un message à l'occasion de la célébration de la Journée nationale de la presse, le chef de l'Etat a déclaré que "certes, notre pays est face à une épreuve difficile, mais les solutions sont possibles avec tout ce qui a été assuré pour aller vers un scrutin présidentiel, le 12 décembre prochain, notamment à la faveur de la concrétisation de la plus grande partie des revendications exprimées par notre peuple lors de son Hirak pacifique et civilisationnel, et ce grâce à la réponse des institutions de l'Etat et à l'accompagnement de l'Armée nationale populaire (ANP), qui n'a ménagé aucun effort à s'acquitter, pleinement et perspicacement, de ses missions constitutionnelles"."Au moment où notre pays, fort de l'adhésion de la majorité de notre peuple, se dirige résolument vers l'échéance présidentielle, je voudrais réitérer l'expression de ma gratitude à notre Armée, et particulièrement à son Commandement, qui a veillé à mettre l'Algérie à l'abri de toute manœuvre périlleuse et à se tenir au côté du peuple algérien", a-t-il ajouté.

Comment riposter et faire face aux fake news ? La question a été débattue, Lundi, au forum du journal Echaâb en présence de Hassane Rabehi, ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement et ministre de la Culture par intérim. Hassane Rabehi a soutenu que l’internet est une arme à double tranchant. «En plus d’être l’une des plus grandes sources d’information, il est l’un des principaux relais de la désinformation et une véritable source de fake news, considérées comme un facteur majeur de désordre social, dont les conséquences sont fâcheuses sur la vie des nations et des peuples», a-t-il expliqué. «Ces fausses nouvelles menacent la démocratie et mettent en péril la paix sociale, d’où l’urgence de protéger nos sociétés de la manipulation et des fausses informations», a-t-il ajouté. «Les conséquences sont très graves et dépassent tout entendement car les fake news peuvent faire basculer un pays dans une crise politique majeure sans raison objective», a-t-il averti. Le ministre y voit «une menace pour le dialogue et un amplificateur des crises et tensions politiques, économiques et sociales». Pour lui, «les informations fallacieuses sont une entrave à la liberté de la presse et d’expression».

Les dernières déclarations du président de l’Autorité nationale indépendante des élections (Anie), Mohamed Charfi, qui a réaffirmé l’engagement de l’Anie à garantir une élection présidentielle sans fraude, ont suscité l’intérêt des partis. Certains estiment que le pari de l’Anie est réaliste, d’autant plus que l’Etat mobilisera tous les moyens pour garantir la transparence des urnes. Pour d’autres, la réussite du scrutin est conditionnée par la mobilisation de l’électorat. Pour Abdelouahab Benzaïm, sénateur et membre du comité central du FLN, «l’Anie peut s’acquitter de sa mission même si celle-ci reste très délicate». Pour lui, l’Anie a encore du temps devant elle pour s’organiser davantage pour barrer la route aux fraudeurs. «Il ne faut pas avoir de préjugés sur la mission de l’Anie qui assure, pour la première fois en Algérie, une élection présidentielle», dit-il. «Sa mission est plus facile à maîtriser que des législatives ou des communales», poursuit Benzaïm qui se dit convaincu que le rendez-vous électoral du 12 décembre prochain sera un tournant décisif dans l’histoire du pays. Pour Belkacem Sahli, président de l’ANR, son parti reste confiant quant à la transparence du prochain rendez-vous électoral. «Nous croyons en les engagements du chef de l’Etat et du vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’ANP, Ahmed Gaïd-Salah», dit-il. Sahli se dit toutefois réaliste et rappelle que son parti, durant la collecte des signatures auprès des APC, s’est heurté à des entraves. «Pour autant, le prochain rendez-vous électoral sera plus transparent que les autres élections», s’empresse-t-il d’ajouter. «L’administration est écartée de l’organisation mais les électeurs doivent manifester leur intérêt et conforter l’Anie», a-t-il ajouté. Le porte-parole de TAJ, Kamel Mida, estime que la réussite de l’élection repose sur la participation des électeurs.

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

Ministère de l’Energie

Le ministre de l’Energie, Mohamed Arkab, procédera, le 08 décembre , à 8h30, au ministère, à l’ouverture des travaux de la rencontre entre la Creg et les opérateurs dans le domaine.

Ministère de l’Enseignement supérieur

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, le Pr Tayeb Bouzid, présidera, le 07 décembre , à 8h30, au siège du ministère, les travaux de la conférence nationale des universités.

Ministère des Finances

Le ministre des Finances, présidera,  le 08 décembre , à 9h30, au siège du ministère,une rencontre portant sur le plan d’action de la Direction des impôts.

Sonelgaz

La Société nationale de l’électricité et du gaz organisera,  le 07 décembre, à 8h, au centre de formation de l’IFEG de Ben Aknoun (Alger), la 24e journée de l’énergie sous thème «la révolution électrique verte, un challenge pour Sonelgaz».

Ministère de la Solidarité

La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Ghania Eddalia, présidera,  le 08 décembre, à 9h, au Centre national des études de l’information et de la documentation (Alger), l’ouverture d’une journée d’étude sur les conséquences des nouvelles technologies de l’information et de la communication sur les relations familiales.

Commission pour l’éducation, la science et la culture

La Commission nationale algérienne pour l’Unesco organisera,  le 07 décembre, à 10h, en son siège, une conférence sur le thème des valeurs éthiques de l’intelligence artificielle, animée par Ahmed Benzelikha.

APRUE

L’Agence nationale pour la promotion et la rationalisation de l’utilisation de l’énergie organisera, le 9 décembre, à l’hôtel Radisson Blu (Hydra, Alger), un séminaire sur l’efficacité énergétique des équipements électroménagers.

Musée du moudjahid

Le Musée national du moudjahid organisera, le 9 décembre, à 10h, la 421e rencontre avec les moudjahidine et moudjahidate pour l’enregistrement de leurs témoignages sur la guerre de Libération nationale.

Musée des beaux arts

A l’initiative de l’ambassade d’Espagne à Alger, de la Royale académie des beaux arts de San Fernando et de l’Institut Cervantès d’Alger, une exposition, intitulée «Goya physionomiste», en hommage au peintre et sculpteur espagnole Goya, se tiendra jusqu’au 15 décembre prochain au Musée des beaux arts d’Alger.

Ambassade de la RASD

L’ambassade de la République arabe sahraouie démocratique organisera, du 19 au 23 décembre, les travaux du 15e congrès du Front Polisario.

Don de sang
La Fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire don de sang.

 

 

Football

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept