Communication sur l’épidémie : Les professionnels de la santé reconnaissent une amélioration
Search
Samedi 19 Septembre 2020
Journal Electronique

Dans tous les pays, les chiffres communiqués sur la situation du coronavirus ne reflètent pas l’exacte réalité car il est impossible de tester toute la population. Un bon nombre de sujets y échappe fatalement. Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, avait toutefois annoncé, en avril dernier, que l’Algérie a opté pour la transparence dans la communication des données liées au nombre de contaminations et de décès dus au coronavirus.

«Nous n’avons pas eu au début de la pandémie une mauvaise communication. Toutefois, comme il s’agissait d’une nouvelle maladie, il est normal de vouloir savoir comment elle évolue. Actuellement, nous avons plus de données sur cette pathologie», souligne le directeur de la lutte contre les maladies non transmissibles au ministère de la Santé, le Pr Youcef Terfani. Un avis que ne partage pas le Dr Lyes Merabet, président du Syndicat national des praticiens de la santé publique (SNPSP) qui soutient qu’il y avait une mauvaise organisation au début de la pandémie. «La situation a, toutefois, changé après. Nous observons une nette amélioration dans la communication des données sur la pandémie», reconnaît-il. Côté chiffres, il précise, toutefois, que les autorités annoncent uniquement les malades dépistés au PCR. Reste que le rituel bilan quotidien sur les chiffres s’avère un bon réflexe selon le Pr Ryad Mehyaoui, médecin anesthésiste-réanimateur et membre du comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du coronavirus. «Beaucoup de pays ont renoncé à ce rituel, mais l’Algérie maintient la communication pour éviter de semer la confusion au sein de la population», précise-t-il. Selon ce spécialiste, il n’y a pas de raison valable de cacher le nombre de contaminations ou de décès. «Nous avons une application qui permet d’être en temps réel au courant de toutes les données de toutes les wilayas. Le grand public n’a pas besoin de connaître tous les paramètres mais de savoir le nombre de cas de contamination, de décès et de guérisons par jour», relève-t-il, expliquant que la transparence se base sur une communication basée sur une plateforme numérique reliée aux 48 DSP de wilaya qui envoient tous les jours des données précises. «Le directeur de la prévention et de la lutte contre les maladies transmissibles au ministère de la Santé, le Dr Djamel Fourar, récolte toutes les informations à 11h et les communique ensuite vers 16h30 au grand public. Quelquefois, des chiffres de décès ne sont pas affichés le jour même parce qu’ils ne remontent pas instantanément», soutient-il
Même si la communication des données est meilleure par rapport au début de la pandémie, il serait, d’après le Pr Issam Frigaa, chef du centre d’hémobiologie-transfusion sanguine du CHU Mustapha Pacha, souhaitable d’identifier certains éléments pour la parfaire, notamment en matière de statistiques, de fréquence et d’indicateurs. Il a préconisé aux autorités, notamment les APC, de communiquer sur le taux de mortalité du premier semestre 2019 par rapport à celui de 2020 pour vérifier s’il y a une surmortalité.
 Samira Sidhoum

  • Le Président Tebboune inaugure le Cercle du site de l'ANP à Ain Naadja
  • Le Président Tebboune inaugure le Cercle du site de l'ANP à Ain Naadja
  • Le Président Tebboune inaugure le Cercle du site de l'ANP à Ain Naadja
  • Le Président Tebboune inaugure le Cercle du site de l'ANP à Ain Naadja
  • Le Président Tebboune inaugure le Cercle du site de l'ANP à Ain Naadja
  • Le Président Tebboune inaugure le Cercle du site de l'ANP à Ain Naadja
  • Le Président Tebboune inaugure le Cercle du site de l'ANP à Ain Naadja

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

 Parlement
Le Parlement avec ses deux chambres ouvrira sa session ordinaire le 2 septembre. La séance d’ouverture du Conseil de la nation est prévue à 11h. 

 Exposition  virtuelle

Sous l’égide du ministère de la Culture, l’Agence algérienne pour le rayonnement culturel (AARC) organise une exposition virtuelle animée par l’artiste plasticien Younès Kouider sur la page facebook

 

Assurance et finance islamique
Sous le patronage du Haut-  Conseil islamique, le 2e Symposium algérien de l’assurance et de la finance islamique aura lieu les 22 et 23 novembre 2020 à Alger.


Salon Import-export

Le salon import-export  interafricain Impex2020 aura lieu du 6 au 8 septembre au Centre international des conférences Abdelatif Rahal d’Alger. 

Djazagro
Le salon professionnel de la production agroalimentaire Djazagro aura lieu du 21 au 24 septembre au Palais des expositions des Pins  Maritimes 

 

Algérie Télécom

Algérie Télécom a lancé, depuis le 27 mars, le service de demande de ligne téléphonique et celui de la signalisation des dérangements via son site web : www.algerietelecom.dz
Les nouveaux demandeurs de ligne pourront suivre à distance, via le courrier électronique, les étapes de l’étude de réalisation, et les abonnés professionnels pourront signaler le dérangement de leur ligne directement sur le site web sans déplacement.

Direction de la culture de Tizi Ouzou
La Direction de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou fait part du report du Festival culturel national annuel du film amazigh et du concours du Mohia d’or de la meilleure dramaturge en tamazight. Le délai de dépôt des candidatures à ces deux manifestations est donc prorogé.

Don  de sang
La Fédération   algérienne des  donneurs de sang  lance un appel à  l’ensemble de la  population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire un don de sang.

Fédération algérienne de voile 
Le premier stage des sélections algériennes de voile se déroulera la mi-août à l’Ecole nationale des sports nautiques et subaquatiques d’Alger-Plage (Est).

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept